MJS AUBE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-43%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS – Machine à café dosette SENSEO Original HD6554/53 + 64 ...
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

Contribution : amendements de l'Aube

5 participants

Aller en bas

Contribution : amendements de l'Aube Empty Contribution : amendements de l'Aube

Message par Dimitri Jeu 5 Juin - 0:51

MOUVEMENT DES JEUNES SOCIALISTES CONTRIBUTION DU MJS
AMENDEMENTS DE LA FEDERATION DE L'AUBE


N° Ligne Type d'amendement Fin de la phrase précédente Début de la phrase suivante Amendement (en gras)
8 suppression autant une analyse de la jeunesse qu'un regard sur le monde tel que le voit notre génération politique
8 ajout thématique est une analyse de la jeunesse, une façon de comprendre le monde qui nous entoure, une vision de ce que pourrait être la Gauche et un texte de proposition tel que nous le voyons, nous, jeunes socialistes.
12 suppression Génération sacrifiée, nous refusons le déclassement et la régression sociale
12 ajout Une génération sacrifiée
15 suppression Notre génération : miroir-loupe des problèmes de la société
15 ajout Notre génération concentre les problèmes de la société
17 suppression notre génération
17 ajout la jeunesse
19 suppression la précarité est devenue son lot commun
19 ajout notre génération en devient plus précaire.
29 suppression Face au chômage, le déclassement est le rite d’initiation professionnelle d’un marché du travail où seule compte désormais la place dans la file d’attente.
31 ajout beaucoup sont obligés de jeunes
36 suppression La droite s’attaque à l’éducation, notre meilleur outil pour réduire les inégalités…
36 ajout Une génération qui se bat pour son avenir
43 suppression vit moins déjà
43 suppression ses parents , c'est , c'
43 ajout ses parents est . C'
45 ajout réguliérement sont ,
48 suppression Nous ne sommes pas pour autant fatalistes et résignés : l’engagement est au rendez-vous
49 ajout La jeunesse n'en reste pas pour autant fataliste ou résignée, nombre d'engagements le montrent :
58 suppression suppression du titre
58 ajout Une violence manifeste dans la société
62 suppression
65 suppression Nous ne pouvons prédire le nouveau visage que prendra le capitalisme moderne, mais
66 suppression constatons que la droite au pouvoir ajoute la régression sociale aux différentes crises qui manifestent l’effondrement d’un système.
67 ajout Elle poursuit La droite au pouvoir poursuit
70 ajout La droite accompagne l'effondrement du système.
77 suppression qui inspire des politiques menaçant toutes les conquêtes démocratiques des siècles passés
79 ajout sans foi ni loi : c'est une doctrine et qui remet en cause les acquis démocratiques des siècles passés :
93 suppression relancer la croissance de
108 suppression Le développement économique de demain sera durable ou ne sera pas.
108 ajout Le développement économique de demain doit être durable.
190 ajout communistes, verts, républicains,
202 suppression la social-démocratie
202 ajout le socialisme démocratique
264 ajout/suppression pas pas par
290 suppression à la consommation privé.
300-302 suppression Un conseil des… … des qestions générationnelles. Suppression ! Doit-on créer à l'infini des organismes ?
304 Développement Est-il possible de développer en deux ou trois ligne au minimum par cohérence...
308 suppression publiques nécessaires de loisirs
308 ajout publiques nécessaires du temps libéré
Dimitri
Dimitri
Bouclette

Masculin Nombre de messages : 49
Age : 36
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 11/05/2008

http://www.mjsaube.info

Revenir en haut Aller en bas

Contribution : amendements de l'Aube Empty Re: Contribution : amendements de l'Aube

Message par Dimitri Jeu 5 Juin - 0:54

Version initiale de la contribution du MJS, soumise aux amendements des adhérents, amendée le mercredi 4 juin par la fédération de l'Aube.


1 Être à la hauteur
2
3 « C’est à la jeunesse qu’il faut s’adresser si l’on veut agir sur les façons de penser les façons de vivre de
4 l’ensemble de la France ». Léo Lagrange
5
6
7 Cette contribution thématique est autant une analyse de la jeunesse qu’un regard sur le
8 monde tel que le voit notre génération politique
9
10
11
12 I. Génération sacrifiée, nous refusons le déclassement et la régression
13 sociale
14
15 Notre génération : miroir-loupe des problèmes de la société
16
17 Première victime de la régression, notre génération est attaquée de plein fouet par le
18 démantèlement des protections sociales, l’accès aux soins notamment. Plus vulnérable,
19 la précarité est devenue son lot commun.
20
21 Face à l’accroissement des inégalités, les 18-24 ans sont les plus touchés par la pauvreté
22 et une majorité des jeunes issus des classes populaires et moyennes sont confrontés au
23 blocage de l’ascenseur social individuel et collectif.
24
25 Face à la crise du logement, 300 000 jeunes sont dépendants de leurs parents et de plus
26 en plus d’étudiants se salarient pour financer leurs études. Se loger est un parcours du
27 combattant, les loyers engloutissant parfois jusqu’à 50% ou plus du revenu des jeunes.
28
29 Face au chômage, le déclassement est le rite d’initiation professionnelle d’un marché du
30 travail où seule compte désormais la place dans la file d’attente. Au sortir de leur
31 formation beaucoup sont obligés d’accepter des postes souvent bien au dessous de leur
32 niveau de qualification. C’est la conséquence directe d’un manque de politique
33 volontariste pour l’insertion professionnelle, la formation et l’emploi.
34
35
36 La droite s’attaque à l’éducation, notre meilleur outil pour réduire les inégalités…
37
38
39 Suppression de postes, retour à une vision disciplinaire de l’école, disparition de la carte
40 scolaire : en détricotant peu à peu le service public de l’éducation, la droite enterre
41 l’émancipation et les perspectives d’avenir d’une génération.
42
43 Notre génération vit déjà moins bien que celle de ses parents, c’est la caisse de
44 résonance d’une société qui va mal. Emeutes dans les banlieues, mouvement contre le
45 CPE, autant que les mobilisations sociales qui la traversent régulièrement sont des
46 révélateurs de cet état de fait.
47
48 Nous ne sommes pas pour autant fatalistes et résignés : l’engagement est au rendez49
vous : défense de l’éducation, des libertés, de l’environnement, actions en faveur d’un
50 droit réel au logement… Tous ces combats ont un point commun : ils sont socialistes.
51 Petite touche par petite touche, la jeunesse mobilisée esquisse un autre projet de
52 société, plus solidaire, plus démocratique, plus égalitaire, plus durable.
53
54 Alors que les questions de jeunesse sont souvent réduites aux questions de sport,
55 d’éducation ou de vie associative, notre génération se mobilise pour son droit à l’avenir
56 parce qu’ aux avant-postes de la régression.
57
Version initiale de la contribution du MJS, soumise aux amendements des adhérents
II. Face à la violence manifeste dans la société, 58 nous appelons à un
59 autre modèle de développement.
60
61
62 Une droite qui ne tire pas les leçons des crises du capitalisme…
63
64
65 Nous ne pouvons prédire le nouveau visage que prendra le capitalisme moderne, mais
66 constatons que la droite au pouvoir ajoute la régression sociale aux différentes crises qui
67 manifestent l’effondrement d’un système. Elle poursuit sa fuite en avant néo-libérale : les
68 services publics sont privatisés ou asphyxiés, la protection sociale démantelée, les
69 salariés écartelés entre les emplois à temps partiels et les heures supplémentaires, l’Etat
70 strictement cantonné à ses prérogatives régaliennes et répressives…
71
72 « Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée l’orage » disait Jean Jaurès. Un
73 siècle a passé, et pourtant la problématique reste : la progression de la sphère
74 marchande et de la compétition menace la démocratie et la liberté.
75
76 Si nous sommes partisans de la liberté, nous distinguons l’apport des Lumières, de la
77 doctrine économique libérale qui inspire des politiques menaçant toutes les conquêtes
78 démocratiques des siècles passés. Le néo-libéralisme est une idéologie qui induit la
79 logique du tous contre tous, la compétition sans foi ni loi : c’est une doctrine de guerre.
80
81
82 Une seule solution :un autre modèle de développement
83
84
85 Notre génération est confrontée à trois grandes questions qui bousculent notre société :
86 l’arrêt du mouvement historique de réduction des inégalités et le retour en force de la
87 pauvreté, la crise environnementale, le retournement de la pyramide des âges. Nous ne
88 pourrons les résoudre dans le cadre économique et social actuel
89
90 Le défi majeur posé aux socialistes est celui de la répartition des richesses. En dix ans, la
91 part du travail dans la répartition de la valeur ajoutée a été diminuée de 10 points. Face
92 aux échecs de la droite pour réduire le chômage, augmenter le pouvoir d’achat ou
93 relancer de la croissance, nous prônons une nouvelle orientation économique et sociale
94 pour la France, l’Europe et le Monde.
95
96 L'économie financiarisée échappe à tout contrôle public et hypothèque notre avenir
97 pour le profit maximal d’un tout petit nombre. La puissance publique doit
98 retrouver sa capacité à anticiper, innover et construire des outils pour l’avenir.
99 Organiser le marché, soutenir l’investissement, rompre avec le libre échange
100 absolu, faire de l’éducation, de la recherche et de l’innovation des priorités, sont
101 les enjeux de demain. Parce que nous refusons la quête de profits comme seul moteur
102 de la production, nous devons défendre l’économie sociale, aujourd’hui étranglée par la
103 pression concurrentielle.
104
105
106 Le développement durable, plus qu’un slogan une nécessité
107
108 Le développement économique de demain sera durable ou ne sera pas. Production
109 agricole ou industrielle, énergies consommées : le seul leitmotiv du profit n’est pas
110 satisfaisant. Nous entendons promouvoir un modèle de développement privilégiant les
111 circuits courts (énergies, alimentation ...) et les constructions durables. Au-delà des
112 initiatives privées, nombreuses et utiles, c’est bien au législateur d’intervenir et de
113 contraindre aux changements inéluctables nos modes de production et de consommation.
Version initiale de la contribution du MJS, soumise aux amendements des adhérents
Des changements climatiques à l’érosion massive de la bio-diversité, nous 114 traversons une
115 crise majeure, sans précédent dans l’histoire de l’humanité. C’est l’espèce humaine elle116
même, qui, à terme, est menacée par sa propre action, et en premier lieu les populations
117 les plus faibles.
118 Notre génération sera la première à connaître l’après-pétrole, c’est dès aujourd’hui que
119 cette étape se prépare.
120 Face à la guerre des générations qu’organise la droite, une seule réponse : la
121 solidarité
122 La population vieillit, nous devons proposer une orientation politique qui défende
123 et renouvelle les outils de la solidarité intergénérationnelle. La protection sociale,
124 la santé ou les retraites, ne peuvent être laissés aux mains de l’initiative privée.
125 Les politiques d’exonération des cotisations sociales doivent cesser : elles ruinent
126 les perspectives de justice sociale et n’ont aucun résultat en matière d’emplois
127 ou d’investissement...
128
129 Nous défendons une prise en compte nouvelle de la jeunesse dans l’organisation
130 de la protection sociale : pour permettre l’égalité des conditions d’études et
131 associer la formation au calcul des droits à la retraite.
132
133 L’allongement de la durée de vie n’est pas un drame comme voudrait le faire
134 croire la droite, au contraire c’est un signe de progrès. Le drame serait de ne pas
135 préparer la société aux évolutions démographiques, l’injustice serait de ne pas
136 permettre à chacun de pouvoir faire ses choix de manière autonome tout au long
137 de la vie, et ce qui est intolérable c’est de refuser le droit universel de finir sa vie
138 dans la dignité.
139
140
141 De nouveaux outils pour l’action publique et un nouveau visage pour la démocratie
142
143
144 Principe d’action et projet de civilisation, nous défendons la démocratie dans toutes les
145 sphères de la société. Républicains et socialistes, nous défendons les droits sociaux
146 comme conditions nécessaires à la démocratie, au même titre que les droits civils et
147 politiques. Or le recul de ces derniers interpelle. Face à la personnification du pouvoir
148 politique, confrontés aux transferts des compétences du suffrage universel vers des
149 instances non élues, ou encore devant la crise de confiance exprimée à l’égard de la
150 politique, nous devons défendre un projet d’approfondissement de la démocratie.
151
152 Nous affirmons qu'il est nécessaire de changer la politique pour changer de politique. Les
153 évolutions mondiales ont rendu obsolètes les anciens outils d'intervention publique, et
154 impuissantes des organisations internationales trop souvent soumises aux dogmes du
155 libéralisme économique. Il est désormais nécessaire de renforcer l'intervention et le
156 contrôle citoyen à chaque échelon de l'action publique.
157
158 Nous militons pour une VIème République parlementaire, primo-ministérielle reposant
159 sur le principe de responsabilité et instaurant enfin de véritables contre-pouvoirs, à tous
160 les échelons.
161
162 Nous défendons également l'instauration d'une Europe fédérale au sein de laquelle la
163 Commission Européenne – véritable gouvernement européen – serait responsable devant
164 un Parlement Européen aux pouvoirs renforcés. Échelle pertinente d’intervention des
Version initiale de la contribution du MJS, soumise aux amendements des adhérents
pouvoirs publics pour promouvoir un autre modèle de développement, 165 l’organisation de
166 la confrontation démocratique et du débat d’idées est impérative en Europe.
167
168 Nous plaidons, enfin, pour un changement radical des règles du commerce international,
169 une extension des protections dont peuvent bénéficier les travailleurs du monde entier,
170 une intervention forte en faveur de l'environnement, allant bien au delà des actuelles
171 déclarations de bonnes intentions. Conscients que ces objectifs ne peuvent être atteints
172 dans le cadre des organisations internationales actuelles, nous militons activement pour
173 que ces dernières soient démocratisées, et cessent d’être les élèves zélés des préceptes
174 ultra-libéraux.
175
176 Peu importe les réticences des forces d’argent : nous devons mettre au centre des
177 préoccupations mondiales le progrès démocratique, économique, social et
178 environnemental des sociétés. C’est cela notre socialisme au XXIème siècle.
179 Le meilleur modèle de développement durable, c’est le socialisme démocratique.
Dimitri
Dimitri
Bouclette

Masculin Nombre de messages : 49
Age : 36
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 11/05/2008

http://www.mjsaube.info

Revenir en haut Aller en bas

Contribution : amendements de l'Aube Empty Re: Contribution : amendements de l'Aube

Message par Dimitri Jeu 5 Juin - 0:55

(Suite du texte de la contribution...)

183 III. Une gauche unie pour construire l’alternative
184
185
186 Aujourd’hui, le Parti Socialiste ne rassemble à ses coté qu’une partie de la gauche.
187 L’histoire politique de notre pays nous prouve pourtant que jamais celle-ci n’a gouverné
188 aussi efficacement que lorsqu’elle était unie. Au tournant de notre histoire, l’enjeu des
189 socialistes est de bâtir une nouvelle maison commune pour qu’enfin nous puissions parler
190 de « LA » gauche, rassemblant nos partenaires communistes, verts et radicaux, qui
191 incarnent nos valeurs communes, solidarité, humanisme, internationalisme et justice
192 sociale.
193
194 Si « ce qui nous rassemble est plus grand que ce qui nous divise », alors nous voulons
195 être les initiateurs d’une gauche unie associant tous ceux qui souhaitent dépasser leurs
196 divergences, oeuvrer pour le même idéal, pour construire une alternative durable.
197
198
199 Une gauche qui gagne et transforme la société: incarnons le progrès et la modernité
200
201
202 Après un siècle d'aventures, la social-démocratie reste la seule force possible de
203 transformation sociale portant le progrès par la réforme. Parce qu’il a guidé l’histoire et
204 l’action socialiste depuis sa genèse, le progrès n’est pas une idée morte et reste le
205 moteur de notre action. Cette idée, comme les autres, est à questionner et à repenser,
206 pour devenir l’une des bases d’un nouvel universalisme. Par sa volonté de
207 transformation, la gauche doit incarner la modernité en donnant des réponses aux
208 nouveaux enjeux d’une société complexe.
209
210
211 Une gauche ambitieuse pour l’Europe.
212
213
214 Nous voulons approfondir la construction Européenne, faire de l’Union Européenne une
215 entité politique fédérale dotée d’un traité social. C’est donc à l’élaboration d’un projet
216 pour l’Europe que nous devons nous consacrer, pour permettre de démocratiser l’Union
217 Européenne et bâtir une Europe sociale à la hauteur de nos idéaux et ambitions : un
218 salaire minimum européen, la convergence fiscale, le développement des services publics
219 européens, la défense d’une vraie politique industrielle ou encore une politique de
220 création d’emploi.
221
222
Version initiale de la contribution du MJS, soumise aux amendements des adhérents
Une gauche enracinée 223 dans la société
224
225 Notre stratégie pour le changement : impliquer les citoyens et la société civile dans la
226 transformation sociale et démocratique. Agir en concertation avec les acteurs concernés
227 par les réformes permet de faire valoir leur expertise et de mieux répondre aux besoins
228 de la société. Les démarches de concertation et de participation citoyennes valoriseront
229 ainsi les décisions publiques et les inscriront dans le réel pour une meilleure efficacité.
230
231
232 Une gauche politique en lien avec le mouvement social dans le respect de son
233 indépendance.
234
235
236 Plus qu’une déclaration d’intentions, il est urgent de renforcer nos liens avec les acteurs
237 de la société civile. Persuadés que le renouvellement de nos actes doit s’inspirer de leurs
238 initiatives et de leurs expériences, nous devons dialoguer avec les militants, les
239 associations et les syndicats, tant au niveau international que local, et en faire les
240 partenaires privilégiés de nos campagnes et de nos propositions.
241
242 Une gauche qui résiste, construit et invente.
243
244 Conscients que les Français attendent que notre action menée face à la droite soit
245 critique et propositionnelle, notre méthode doit être celle d’une opposition constructive
246 mais sans concession..
247
248
249
250 IV. Propositions à la famille socialiste pour être à la hauteur des enjeux de
251 demain:
252
253
254 Une Contribution Climat Energie
255 Sa mise en place sera proportionnée selon le niveau de pollution des activités ou produits
256 concernés, conditionnée à l’existence d’alternatives propres, et à la situation sociale des
257 consommateurs...
258
259 Un plan massif d’atténuation du choc de la crise écologique et climatique rendu
260 possible par la mise en place de cette taxe.
261
262 Appliquer le principe de précaution aux OGM
263 Si la culture d’OGM tournée vers la recherche est à autoriser, la culture en plein champ,
264 dont on ne connaît pas les exactes conséquences, guidée que pas des préoccupations
265 mercantiles doit être interdite.
266
267 Pôle public européen de l’énergie
268 Rassemblant les producteurs d’électricité européens, il donnera les moyens à l’UE de
269 mener une politique environnementale ambitieuse que la politique du tout concurrence
270 actuelle ne permet pas
271
272 Un Taux Interprofessionnel de Croissance des Salaires
273 Parce que l’augmentation du SMIC n’est pas répercutée aujourd’hui sur l’ensemble des
274 salaires, nous proposons d’étendre le modèle d’augmentation du SMIC à l’ensemble des
275 revenus salariaux.
276
277 Une politique du logement radicale
278 Face à l’explosion du nombre de logements vides dans les villes et à l’envolée des loyers,
279 réglementons les loyers par la loi et appliquons la loi de réquisition des
280 logements vides.
Version initiale de la contribution du MJS, soumise aux amendements des adhérents
281
282 Pour un droit à la réussite dans l’éducation
283 Par le biais de la pédagogie et par la reconnaissance d’un droit à apprendre à son
284 rythme, renversons la logique de notre système éducatif construit sur une logique
285 sélective, afin de démocratiser la réussite scolaire.
286
287 Création de sociétés de crédits publiques
288 Il s’agirait d’un pôle financier public qui prêterait en fonction de critères définis par le
289 Parlement , afin de permettre à la puissance publique d’orienter la création de richesse et
290 de se substituer à la logique usurière du crédit à la consommation privé.
291
292 Une Allocation d’Autonomie universelle, sociale, individualisée
293 Cette allocation permettrait à chaque jeune de sortir de la précarité et de pouvoir
294 assumer pleinement ses choix de vie.
295
296 Une justice des discriminations
297 À l’instar du pôle financier dans les parquets, nous proposons que soient institués des
298 pôles anti-discrimination, afin de poursuivre et enquêter sur ce type d’infractions.
299
300 Un conseil des âges
301 Il permettrait de gérer la transition démographique, et de mettre en place des comités
302 interministériels traitant des questions générationnelles.
303
304 Régularisons tous les sans-papiers
305
306 Poursuivre la création d’une société du temps libéré
307 Nous proposons de relancer la réduction du temps de travail, tout en développant les
308 politiques publiques de loisirs nécessaires à l’émancipation : 32h par semaine et
309 semaine de 4 jours sont pour nous des options sérieuses pour mettre en place une vraie
310 société du temps libéré.
311
312
313 ***
314
315 Le progrès n’est pas une idée dépassée.
316 C’est aux socialistes qu’il appartient de le relancer.
317 Soyons à la hauteur
Dimitri
Dimitri
Bouclette

Masculin Nombre de messages : 49
Age : 36
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 11/05/2008

http://www.mjsaube.info

Revenir en haut Aller en bas

Contribution : amendements de l'Aube Empty Re: Contribution : amendements de l'Aube

Message par araca Jeu 5 Juin - 14:40

Nous avons passer une soirée à amender, nous étions 4, euhh 5 avec Emilie. Mes amendements ont été tous rejeté parce que notre président voulait rentrer chez lui. Nous avons eu par contre un très gros débat sur Valérie Damidot, une grosse chose en bronze et l'association des deux. Ce débat nous a permis d'exploité aux plus profond l'idéosphère.
araca
araca
Novice
Novice

Masculin Nombre de messages : 7
Age : 30
Localisation : troyes
Date d'inscription : 23/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Contribution : amendements de l'Aube Empty Re: Contribution : amendements de l'Aube

Message par Serviette Jeu 5 Juin - 22:12

Un peu trop d'idéologie à mon goût... même si j'y trouve mes aspirations personnelles.
Serviette
Serviette
Grand Capital

Masculin Nombre de messages : 171
Localisation : Palais Brongniart
Date d'inscription : 15/05/2008

http://www.leblogfinance.com

Revenir en haut Aller en bas

Contribution : amendements de l'Aube Empty Re: Contribution : amendements de l'Aube

Message par Lockan Lun 15 Juin - 19:13

Dimitri a écrit:Version initiale de la contribution du MJS, soumise aux amendements des adhérents, amendée le mercredi 4 juin par la fédération de l'Aube.


1
60
61
62 Une droite qui ne tire pas les leçons des crises du capitalisme…
63
64
65 Nous ne pouvons prédire le nouveau visage que prendra le capitalisme moderne, mais
66 constatons que la droite au pouvoir ajoute la régression sociale aux différentes crises qui
67 manifestent l’effondrement d’un système. Elle poursuit sa fuite en avant néo-libérale : les
68 services publics sont privatisés ou asphyxiés, la protection sociale démantelée, les
69 salariés écartelés entre les emplois à temps partiels et les heures supplémentaires, l’Etat
70 strictement cantonné à ses prérogatives régaliennes et répressives…
71
72 « Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée l’orage » disait Jean Jaurès. Un
73 siècle a passé, et pourtant la problématique reste : la progression de la sphère
74 marchande et de la compétition menace la démocratie et la liberté.
75
76 Si nous sommes partisans de la liberté, nous distinguons l’apport des Lumières, de la
77 doctrine économique libérale qui inspire des politiques menaçant toutes les conquêtes
78 démocratiques des siècles passés. Le néo-libéralisme est une idéologie qui induit la
79 logique du tous contre tous, la compétition sans foi ni loi : c’est une doctrine de guerre.
80
81

62 Une droite qui ne tire pas les leçons des crises du capitalisme… Ah si.. et cela m'inquiète...L'UMP s'est mise à la modu keynesianisme et de l'interventionnisme qui coûte des milliards

néo-libérale? êtes-vous néo-socialistes? Néo-marxistes? Néo-truc est un néologisme, un non-sens..

"services publics sont privatisés ou asphyxiés"... les services publics (EDF, Poste, SNCF Air France par le passé) ne sont rien d'autres que des entreprises qui cherchent à gagner de l'argent et à qui on a octroyé plus de droits et la possibilité d'arnaquer les gens.. La concurrence est la meilleure justice pour les entreprises. C'est en nationalisant qu'on "asphyxie"et les entrepreneurs et les consommateurs. Les subventions publiques à EDF, SNCF... se comptent en milliards...

"salariés écartelés entre les emplois à temps partiels et les heures supplémentaires" Voilà de la bien mauvaise-foi socialiste.. Vous en faites autant (contrat jeunes, contrat "machin", 35h....). Les libéraux sont aujourd'hui les seuls à proposer la simplification du code du travail et nous étions contre le CPE et le CNE.

progression de la sphère marchande et de la compétition menace la démocratie et la liberté.
Si nous sommes partisans de la liberté, nous distinguons l’apport des Lumières, de la doctrine économique libérale qui inspire des politiques menaçant toutes les conquêtes démocratiques des siècles passés. Alors là c'est un passage plein d'inepties.. Les libertés économiques vont de pair avec les libertés politiques...

Quelle est la cohérence dans votre idéologie: Tu votes et tu t'exprimes comme tu l'entends mais tu ne travailles pas, ne consommes pas, ne crées pas de richesses comme tu l 'entend. la liberté est un tout et ne saurait être taillée entre les appétits des conservateurs et des marxistes. De plus, l'enrichessement des individus permet à ceux-ci de financer le système démocratique...

Le MJS devrait plutôt être renommé les Marxistes pour la Joie Soviétique
Twisted Evil
Lockan
Lockan
Novice
Novice

Masculin Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 03/05/2009

http://www.alternative-liberale.fr/index.php/

Revenir en haut Aller en bas

Contribution : amendements de l'Aube Empty Re: Contribution : amendements de l'Aube

Message par Bob Lun 15 Juin - 20:49

Les Marxistes pour la Joie Soviétique ? On pourrait presque entendre parler des "Socialo-communistes", là dedans.

J'aime bien la théorie du "la liberté est un tout"

Flûte alors, et nous qui cherchons juste des propositions de régulations pour le marché, afin d'éviter qu'on y trouve n'importe quoi. Nan parce que le marché qui s'auto-régule, ces derniers mois, même les théoriciens qui le prêchaient en sont revenus.

Et attention avec ce genre de discours de "liberté totale", qui frôle plus l'anarchisme que le libéralisme. Par exemple, je suis contre la liberté totale, puisque pour la régulation des interactions sociales : non, mon voisin n'est pas libre de tuer ma femme.

On veut juste éviter les dérives, de l'économie comme des hommes. Et pour ça, on utilise l'Etat et la loi. Quelle drôle d'idée.

Bob
Rabouin

Masculin Nombre de messages : 212
Age : 41
Localisation : Nulle part
Date d'inscription : 03/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Contribution : amendements de l'Aube Empty Re: Contribution : amendements de l'Aube

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser